Thibault Vermot aime à évoquer Stand by me, qui filme des gamins à vélo le long d’une voie ferrée, lors d’un voyage initiatique. Ce décor états-unien, marié aux univers de Lovecraft et de Poe, a tapissé son imaginaire.

Professeur agrégé de littérature et, il fut un temps, de questions contemporaines, Thibault Vermot est ancré dans le pays des langues : française, mais aussi anglaise et allemande. En mettant au défi son lecteur de résoudre ses puzzles, mais aussi d’explorer des univers intranquilles, il promène sa plume avec assurance.

La poésie l’accompagne au quotidien et ne manque pas d’émailler ses textes, emplis de traces que chacun peut faire siennes.

  • Thibault Vermot a obtenu une Mention spéciale du Prix Vendredi 2017 et 2019.

Cliquez sur la couverture pour découvrir l’ouvrage sur le site de l’éditeur.

Voir aussi

À quoi sert une bibliothèque bourrée de livres dont personne ne se saisit ?

Je pourrais parler de mon petit moi, de mon plaisir (réel) de traducteur, celui qui consiste à côtoyer deux langues de façon intime, à en étudier leurs imbrications, mais ce plaisir est second quand je traduis, et l’exigence collective, celle du passeur, première.

La traduction est aussi un acte politique.

Thibault Vermot